Canettes et Papillons

Ce matin, lever tôt vers 4 h 30. Douche puis petit déj, en essayant de résister à l’envie de fumer. De toute façon le tabac de la zone n’ouvre qu’à 6 h et encore, c’est un dimanche.

Peu après 6 h, me voilà sorti, à pieds, direction le tabac, sac au dos prêt pour le ramassage de canettes de boissons en alu que je suis sûr de trouver, comme à chaque fois que je marche dans le coin. Une première « orangina » sur le talus de la voie ferrée que longe ma route, puis deux ou trois autres canettes sur le parking désert d’ALDI, le tabac est fermé.

Traversant l’énorme rond-point de la gare, je poursuis le long de la voie ferrée sur la route en direction de la campagne. La chasse est prometteuse, le sac se remplit à vue d’oeil et après un virage sous la voie ferrée je remonte vers le centre ville de Pertuis, heureux de cette collecte abondante et variée. Tiens ! En ville c’est bien net, une majorité de Coca Cola, de Lipton Ice tea et d’Oasis. Je remonte la rue Colbert déserte en cette heure matinale. Au coin le tabac est ouvert, j’achète mes chers cigarillos et commande un café. Les habitués sont déjà là et ça discute joyeusement, ça parle masques, COVID, vaccins, passe sanitaire, gilets jaunes et politique. « Les enculés » ils nous emmerdent » ou quelque chose du genre, lancé à la cantonade avec l’accent provençal bien d’ici.

Je redescend alors, sans manquer les quelques canettes gisant à même la chausseé ou debout sur le pas des portes, certaines à peine entamées, glanant au passage, à coté des poubelles, avant d’entrer dans mon lotissement, un joli meuble (voir les photos) qui sera parfait pour exposer mes trophées du jour.

Nous pourrions parler statistique et classer les 31 canettes ramassés en une heure de temps. Pour les intéressés, avides d’études comportementales chères aux marquetteux et autres Business-Sccoleux, en voici le détail :

SODAS : 5 Oasis, 4 Coca cola, 2 Orangina, 1 Fanta, 1 Tropical, 1 Hawai Tropical, 1 Seven Up

BOISSONS ENERGISANTES : 2 Juice Monster, 1 Red Bull, 1 Golden Power, 1 Monster Energie

BIERES : 2 Karlsquell, 1 Heineken, 1 Desperado, 1 Tourtel

ICE TEA : 3 Lipton, 1 Fuze Tea

AUTRES : 1 Perrier Mukakati, 1 Minude Maid Pomme

Nous pourrions ensuite parler alimentation et obésité en évoquant ce besoin insatiable d’énergie et de sucre que contiennent ces boissons qui donnent plus soif qu’elle ne désaltèrent.

Nous pourrions aussi parler pollution et gâchis, des gens qui jettent sans réfléchir prenant l’environnement pour une poubelle à ciel ouvert, de la production d’aluminium nécessitant d’énormes quantités d’eau et d’énergie tout en rejètant des déchets toxiques.

Mais je préfère parler surcyclage, des papillons que je crée à partir de cette matière première inépuisable, jolis lépidoptères éphémères, colorés et planant dont la moitié (si ce n’est beaucoup plus) à disparu depuis mon enfance à cause de cette … POLLUTION et de l’irrespect de la nature.

Mais alors, nous allons devoir parler pesticides et agriculture et ça fait beaucoup pour un billet de blog.

Vous souhaitant un bon dimanche.

Laisser un commentaire